Un brillant avenir promis au foil ?

Un brillant avenir promis au foil ?

  • Posted by: Jean-Baptiste

LE FOIL. Certains diront que ce n’est qu’une tendance, que son avenir est très incertain dans le milieu du nautisme. Nous on pense tout l’inverse ! Il fait de plus en plus parler de lui ces dernières années en France et partout dans le monde. On le retrouve dans de plus en plus de sport nautique et on pense que ce n’est pas pour rien. On va sûrement en entendre encore beaucoup parler dans les années à venir…

Mais au fait, c’est quoi un foil ?

Il est au cœur du métier de BirdyFish, c’est sur celui-ci que l’on se base pour notre bateau. Le foil est une aile profilée qui se déplace dans l’eau et transmet une force de portance à son support. Il se place sous le bateau et permet d’améliorer sa performance en supprimant les frottements de l’eau. Les foils influent ainsi sur la vitesse, mais aussi, sur la stabilité. On pourrait croire que cette technologie est très récente. En réalité, c’est au XVIIIe siècle que l’idée de mettre des ailes d’avion sur un bateau, pour le faire voler, est apparue. Plusieurs inventeurs se sont penchés sur le sujet au cours de nombreuses recherches, pendant plus d’un siècle. Mais ce n’est qu’au développement des matériaux composites, dans les années 2000, que le concept de foil, tel qu’on le connaît aujourd’hui, fait sa réelle apparition.

Hydrofoil de Enrico Forlanini sur le lac Majeur en Italie, 1906.

Photo : Magazine National Geographic

Mais alors, quelle sera la place du foil, dans les sports nautiques, pour les années à venir ?

Si on ouvre un peu les yeux, la réponse à la question est vite trouvée. Il y a un réel engouement autour du foil dans le milieu du nautisme, et de la voile plus particulièrement, ces dernières années. Malgré sa récente popularisation, le foil est encore peu connu, bien qu’il tende à l’être de plus en plus. On peut voir une accélération de la tendance autour de ce concept depuis environ 5 ans. On le voit notamment faire son entrée dans le Vendée Globe en 2016, avec 6 bateaux équipés de foil cette année-là. Alors que pour la dernière saison, celle de 2020, 19 bateaux en étaient équipés. Même le Vendée Globe s’y met ! Au-delà de cela, le foil s’étend à bien d’autres domaines nautiques. Certains adaptent même le nom de leur pratique au foil. On peut notamment retrouver le wingfoil, le surfoil, mais aussi le supfoil.

BirdyFish à La Ciotat

Cette pratique a encore de beaux jours à vivre devant elle. Elle est promise à un avenir certain dans le nautisme. Évidemment, on sait que tous le monde n’a pas pour ambition de voler au dessus de l’eau. Le foil n’a pas pour vocation de remplacer la navigation de plaisance, ni les autres pratiques de sports nautiques. Il en faut évidemment pour tous les goûts. Le foil est une innovation complémentaire qui vient s’ajouter aux nombreuses autres qui existent déjà. Elle permet aux personnes avides de vitesse et de sensation d’assouvir leurs envies dans ce domaine. Mais il permet aussi bien plus : se sentir libre, voler comme un oiseau. C’est magique (ou plutôt technologique…) !

Aujourd’hui la pratique du foil s’ouvre, progressivement, à de plus en plus de monde. Elle n’est plus exclusivement réservée à la compétition, ni aux pratiquants aguerris. Le foil s’introduit dans la pratique en loisir et permet de voler même avec un niveau de pratique moindre. BirdyFish en est le parfait exemple !

Alors, tenté par l’expérience ? BirdyFish vous attend pour s’envoler ensemble !